Joshua Redman, l’instinctif

Joshua Redman aime les introductions qui s’étirent et se tordent jusqu’à la corde. Comme l’adepte des Ronsardises séduit à pas lents, part pour revenir, sertit ses allers pour retours, puis cueille sa proie douce en un geste simple et définitif. Le jazz de ce Redman là, fils de Dewey du même nom et saxophoniste lui aussi, a toujours été une arme à deux temps. Même lorsqu’il était encore un peu immature, il savait déjà prendre son temps.