Hiroko Koshino

Selon la galerie Hors-champ qui l’expose, « Hiroko Koshino est née en 1937, elle vit et travaille a Tokyo.Issue d’une famille renommée dans la mode et le textile, Hiroko Koshino étudie la mode au Bunka Fashion College de Tokyo, où elle gagne le 1er prix de design du Nippon Designers Club. En 1964, elle ouvre la première boutique haute-couture de Shinsaibashi, et, vers la fin des années 70, elle fonde avec des jeunes créateurs comme Kenzo Takada, Yohji Yamamoto, Tokio Kumagai ou sa soeur Junko Koshino, le TD6, qui deviendra The Tokyo Collection.

La simplicité pour le beau

Le travail de Christophe Pillet doit une partie de sa réussite à la clarté de son expression. La recherche d’une simplicité fonde toujours la démarche. L’élégance du trait est une forme d’économie. Elle sert l’efficacité du projet. Paradoxe seulement apparent avec les contextes du luxe ou de la mode (objet ou architecture) où se développe une grande partie de ses activités – Lancel, Lacoste, Catherine Malandrino, John Richmond…