Claude Gassian

Pendant qu’Anton Corbijn publie Famouz, Claude Gassian titre Anonymous. Ce nom donné à son exposition à la Govinda Gallery de Washington illustre on ne peut mieux un personnage singulier, un photographe de musique qui ne s’est jamais contenté de capter l’extravagance des artistes. Depuis le tourbillon musical de la fin des années 60, Claude Gassian traque les états d’âme de ses guitar heros et autres chanteurs.