Une nouvelle saison prometteuse pour « Killing Eve »

On les avait laissées dans la ville éternelle. Eve Polastri et Villanelle sont de retour, pour le plus grand bonheur des fans. Le 12 avril dernier, « Killing Eve » revenait pour une troisième saison. 24 heures après sa diffusion US, Canal+ proposait chaque lundi soir les nouveaux épisodes du thriller féminin lancé en 2018 et rapidement salué par la critique avec une moyenne de 96% de critiques positives sur Rotten Tomatoes.

Si la première saison avait démarré sur les chapeaux de roue, la deuxième nous avait laissés sur notre faim. Cette troisième saison, qui s’est terminée le 1er juin, était donc plus qu’attendue. Attention, si vous ne l’avez pas encore vue, cet article comporte des spoilers !

Reprise des codes des débuts

« Killing Eve » est l’une des rares séries dont chaque saison est écrite par une personne différente. Après le lancement par la géniale Phoebe Waller-Bridge, puis Emerald Fennell, c’est au tour de Suzanne Heathcote de reprendre le flambeau. Et ce passage de témoin est plutôt réussi.

Cette saison 3 de « Killing Eve » marque un retour aux prémices de la série. Comme dans la saison 1, la psychologie des personnages est mise en avant, les dialogues sont percutants, et les séquences d’assassinats, toujours aussi violentes. Pas de doute là-dessus, l’univers de ce thriller d’espionnage féminin a été conservée.

© BBC AMERICA

Un nouveau départ pour Villanelle

À la fin de la saison 2, on laissait Villanelle quitter Rome après avoir tiré sur Eve et l’avoir laissée pour morte. Depuis cet événement, la tueuse psychopathe a refait sa vie auprès d’une jeune femme fortunée qu’elle s’apprête à épouser. On se doute que cette union n’a rien de sentimental et semble être pour elle, une façon de tourner la page d’Eve. Cependant, faire une croix sur son passé n’est pas si simple. Ses employeurs, les Douze, la retrouve et elle reprend du service à leurs côtés. Au programme: nouveau mentor, nouveaux assassinats et nouvelle ville: Barcelone. Mais très vite, elle découvre qu’Eve a survécu à ses blessures.

Cette dernière, encore traumatisée par l’événement, a complètement changé de vie après un long séjour à l’hôpital. Nouvel appart, nouvel emploi, plus de contact avec le monde extérieur; Eve tente de se faire oublier. Mais pour elle aussi, tourner la page va s’avérer compliqué puisque Kenny, le fils de son ancienne cheffe Carolyn Martens, la retrouve pour lui divulguer des informations qui vont lui coûter la vie.

Camille Cottin, membre des Douze

Cette nouvelle saison met l’accent sur les membres de l’organisation des Douze. L’un des personnages secondaires de ces huit épisodes, également nouveau mentor de la jeune tueuse à gages, est Dasha. Cette prof de gym psychopathe russe est censée faire monter en grade Villanelle au sein de l’organisation. Et la tache ne sera pas facile.

Parmi les autres membres importants des Douze : Hélène, un personnage assez mystérieux interprété par Camille Cottin. L’actrice française qui s’est fait connaître pour ses rôles dans « Dix Pour Cent » ou « La Connasse » avait expliqué dans une interview du Parisien avoir accepté le rôle sans même avoir lu le scénario. Et elle a eu raison.

© BBC AMERICA

Pas de cliffhanger violent mais un final évasif

Après un dernier épisode cinglant, on retrouve nos deux héroïnes réunies sur le London Bridge. Une longue discussion honnête et bouleversante démarre. Villanelle suggère à Eve de prendre de la distance, et ce pour toujours. Une manière d’aider Eve à tirer un trait définitif sur leur relation. Chacune marche donc en direction opposée avant de s’arrêter et de se regarder en face à face, sourire aux lèvres. Serait-ce le signe d’un apaisement mutuel ?

Dans une interview pour EW, la productrice exécutive, Sally Woodward Gentle, a donné sa vision de cette fin « un peu plus introspective ou évasive qu’auparavant ». Selon elle, les deux héroïnes n’ont plus envie de se tirer dessus ou de se poignarder comme cela a été le cas dans les deux précédentes saisons. « Bien sûr, elles sont sur ce pont et il y a toutes sortes de drames qui auraient pu s’y produire. Mais le plus excitant, c’est que les deux ont une conversation honnête, d’un genre que nous voyons rarement dans la série. »

Interrogée par TV Line, la scénariste Suzanne Heathcote explique que cette fin laisse planer le suspense. « C’est quand même un cliffhanger, dans la mesure où on se demande ‘où vont-elles aller maintenant ?’. C’est une chose que je savais dès le premier jour, avant même que je commence à travailler (…) Je ne veux pas une fin violente. Je veux voir leur relation évoluer dans une direction différente. »

Alors, apaisement définitif ou non ? Pour le savoir, il faudra attendre la quatrième saison, prévue pour 2021.

"Killing Eve", avec Sandra Oh, Jodie Comer et Fiona Shaw. Actuellement disponible sur Canal+.

, , , , , , , , , , , , , , ,

About Camille Sanchez

Twitter: @Camy1295
View all posts by Camille Sanchez →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.