Dorothée Dutheil : De précieux moment en famille…

A 39 ans, Dorothée Dutheil est à la ville une maman comblée par deux adorables bouts de choux au tempérament bien trempé : Ana-Victoria & Stanislas. . Après avoir été longtemps mannequin, elle est aujourd’hui créatrice de contenus et brand Ambassadrice. Mode, beauté, déco, rien ne lui échappe. Son sourire éclatant et sa douceur séduisent tous ceux qui la rencontrent. Curieuse de tout, elle a un regard très pointu et un avis bien tranché sur les choses. Mais pour l’heure, elle est comme nous tous, ravie d’être à quelques heures du dé-confinement, tout en sachant qu’il est toujours important de respecter les consignes afin de ne pas subir une seconde vague de contamination. 

Instagram : @dorotheedutheil 

LCV Magazine :  Comment allez-vous Dorothée après ces deux mois de confinement ? 

Dorothée Dutheil : Je vais très bien merci ! Mais néanmoins pas mécontente que tout cela s’achève… enfin presque !

LCV Magazine :  Comment avez -vous vécu cette période somme toute improbable ? 

Dorothée Dutheil : Assez bien, je dois l’avouer, mais sans doute parce qu’à une période de ma vie j’ai été souvent hospitalisée pendant de longues périodes, et croyez moi c’est bien beaucoup plus difficile à vivre. Je sais ce que c’est que d’être clouée au lit en étant sous perfusion. C’est pourquoi je pense beaucoup à tous ceux qui sont à l’hôpital, seul et quelques fois entre la vie et la mort. Je ne peux donc pas me plaindre, qu’est ce que être confiné durant plusieurs semaines dans une vie, si en contre-partie on est en bonne santé. Et puis, je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, Il est impossible de m’ennuyer, j’ai toujours quelque chose à faire ! 

LCV Magazine :  Comment se passaient vos journée ? 

Dorothée Dutheil : Je me suis beaucoup occupée de mes enfants qui sont encore petits. Et sinon : Cuisine, peinture, jardinage – j’ai la chance d’avoir une petite terrasse !-, couture, lecture, séries télé, sport, bricolage et décoration… Comme vous pouvez le constater j’ai eu de quoi faire !

LCV Magazine :  Etes-vous parvenue à travailler à distance ? 

Dorothée Dutheil : Oui, assez facilement d’ailleurs. Certes le rythme et le contenu sont différents, mais c’est aussi agréable de réfléchir à de nouveaux contenus plus centrés sur l’humain.

LCV Magazine :  Quels ont été vos « petits bonheurs » pour rendre la situation plus agréable ? 

Dorothée Dutheil : Rien de très extravagant, des choses simples comme un bon repas, un coucher de soleil aux couleurs flamboyantes, les applaudissements aux fenêtres à 20h tous les soirs… Le personnel soignant de tes les hôpitaux ont largement mérité qu’on les encourage et qu’on les remercie de la sorte, ils ont fait et font encore un travail formidable. Et surtout des évidences : mes enfants, mon chéri et ma maman. Passer tout ce temps avec eux a été un cadeaux.

Merci à Carole Schmitz, pour ce portrait : avant-dernier jour de notre série confinée ! :)
, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.