Nathalie Decoster : Toujours aller de l’avant !

Sourire vissé aux lèvres, crinière de lionne et regard perçant, Nathalie Decoster respire la joie de vivre. Pour elle, ce n’est pas la destination qui compte, mais le chemin. Le message qu’elle délivre s’adresse aux humains sans différence de sexe. De son travail émane une grande force et beaucoup de sensibilité. De par son personnage qui marche dans un cercle, elle donne une vision positive de la vie, celle du temps qui passe et de l’homme qui avance vers la sagesse. Elle aime observer la relation entre ses sculptures et leur environnement, celui-ci devenant un partie indissociable de son oeuvre. Ses créations nous rappellent à l’ordre sur les valeurs essentielles. Son rôle en tant qu’artiste ? «  Apporter du recul et du rêve mais aussi développer du lien social si important ». 

Website : www.nathaliedecoster.com

Facebook : @nathaliedecoster.sculpteur

Instagram : @nathaliedecosterofficiel

Twitter : @natd

LCV Magazine :  Comment allez-vous Nathalie et où êtes vous confinée ?

Nathalie Decoster : Je navigue entre mon domicile et mon atelier et je vais très bien, je vous remercie.

LCV Magazine : Comment vivez-vous ce confinement ?

Nathalie Decoster : Je dois avouer que je le vis plutôt tres bien. En partie parce que je suis très occupée.

LCV Magazine : Comment occupez-vous vos journées ? 

Nathalie Decoster : Je dessine des nouvelles idées de sculptures, je prépare des prototypes, je suis les chantiers en cours de fabrication à distance avec les équipes , je m’attaque à mon administration en retard, et je savoure  le calme, le silence, le droit de prendre le temps de réfléchir… Vous voyez, pas le temps de m’ennuyer !

LCV Magazine : Professionnellement pour vous quel est l’impact de ce confinement ? 

Nathalie Decoster : Pour l’instant  tous mes gros projets en cours m’occupent encore beaucoup. J’ai aussi de nombreuses demandes sur mes créations, ce qui me laisse à penser que mon travail sur la condition humaine   sensibilise plus que jamais dans le contexte actuel et cela me réjouit.

LCV Magazine : Votre regard sur le monde a-t-il changé ces dernières semaines ?

Nathalie Decoster : Honnêtement, non ! Ma réflexion traduite dans les sculptures sur la condition humaine, le temps, l’essentiel, le rapport aux autres , la prise de distance avec la sagesse est le fondement de mon travail depuis les années 90.  Ce qui explique sans doute ma facilité à vivre cette période comparativement à d’autres personnes qui n’ont pas eu la chance de se recentrer sur l’essentiel et les valeurs qui vont avec.

LCV Magazine : Quels « petits bonheurs » vous aident à tenir ?

Nathalie Decoster : Ecouter les chants d’oiseaux qui me réveillent, apprécier le silence, profiter du changement de rythme pour réfléchir, dessiner.

LCV Magazine : Qu’est ce qui vous manque le plus ?

Nathalie Decoster : Voir les personnes les plus proches de moi : ma famille et ma proche tribu.

LCV Magazine : Comment appréhendez vous le déconfinement ?

Nathalie Decoste : A vrai dire, la frénésie et l’excès des personnes qui vont retrouver leur liberté me fait un peu peur  !

LCV Magazine : Quelle est la première chose que vous ferez en retrouvant la « Liberté »  ? 

Nathalie Decoster : Mise à part voir les personnes  dont je vous parlais ci-dessus, quand le temps permettra raisonnablement de repartir sans risques pour les autres et moi même, je partirai avec mes messagers délivrer nos messages à travers le monde. En attendant mes plaisirs faits depuis toujours de « petits riens » ne changeront pas !

Merci à Carole Schmitz pour cette rencontre artistique... 
, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.