Zoé Marchal, la confinerie n’est jamais finie…

Bon sang ne saurait mentir, Zoé Marchal (22 ans) n’est autre que la fille de la talentueuse comédienne et metteuse en scène Catherine Marchal et d’un de nos meilleurs scénaristes et réalisateurs Olivier Marchal. Piquée par le virus (sans jeu de mots en cette période ;), dès son plus jeune âge, cette enfant du sérail  est loin de se comporter comme « une fille de » et a très tôt appris à faire face à la critique. Consciente néanmoins du plus que lui apportent ses parents, Zoé est surtout une jeune fille au tempérament bien trempé, elle sait ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas. Elle fait ses débuts à la télévision dès 2014 et depuis elle enchaine régulièrement les tournages. Comme nous tous elle est actuellement en confinement, une situation qui lui a permise de se découvrir un nouveau talent…

Instagram : zoemarchal

LCV Magazine :  Comment allez-vous Zoé ? 

Zoe Marchal : Tout va bien, je suis confinée chez moi à Paris et je suis au top. Merci.

LCV Magazine : Comment vivez-vous ce confinement ? 

Zoe Marchal : Honnêtement, je pensais très mal le vivre au début, mais il semblerait que l’on se fasse à tout et finalement c’est plutôt agréable. Ceci étant, il est temps que ça se finisse ! (Rires)

LCV Magazine : Comment occupez-vous vos journées ? 

Zoe Marchal : Je fais la cuisine, je regarde des films et des séries. Je travaille beaucoup ! J’ai également créé une série qui s’appelle « La confinerie n’est jamais finie » que vous pouvez retrouver sur FranceTvSlash

LCV Magazine : Votre regard sur le monde a-t-il changé ces dernières semaines ?

Zoe Marchal : Je suis contente que les océans aillent mieux, que la nature ait retrouvé ses droits et se libère un peu. Je suis ravie pour les animaux qui sans nul doute doivent être apaisés depuis 2 mois. Mais j’appréhende aussi la reprise :(. Les humains sauront-ils désormais prendre d’avantage conscience du monde qui les entoure ? La question est posée !!!

LCV Magazine : Quels « petits bonheurs » vous aident à tenir ? 

Zoe Marchal : Ce qui m’aide à tenir ce sont les gâteaux que je fais ! Je me suis découverte un nouveau talent et à présent j’adore faire de la pâtisserie. 

LCV Magazine : Qu’est ce qui vous manque le plus ? 

Zoe Marchal :  Sans conteste, ce sont mes amis qui me manquent le plus ! J’ai tellement hâte de les retrouver vous ne pouvez pas imaginer. 

LCV Magazine : Comment appréhendez vous le déconfinement et quelle est la première chose que vous ferez en retrouvant la « Liberté »  ? 

Zoe Marchal : Je ne redoute absolument pas le déconfinement, bien au contraire, je l’attends avec impatience. J’avoue que je commence à ressembler à un lion en cage. Je suis prête à rugir… Traduisez :  dès qu’on va me lâcher cela va être un carnage, je vais faire la fête, profiter de la vie et retrouver mes amis bien sûr !

Merci à Carole Schmitz pour cet entretien rafraîchissant ! ;) <3
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

About Karine Dessale

Fondatrice de LCV Magazine en 2009, la journaliste Karine Dessale a toujours souhaité qu'il soit un "média papier en ligne", et la nuance veut tout dire. A savoir, un concept revendiqué de pages à manipuler comme nous le ferions avec un journal traditionnel, puis que nous laisserions traîner sur la table du salon, avant de nous y replonger un peu plus tard... Le meilleur compliment s'agissant de LCV ? Le laisser ouvert sur le bureau de son Mac ou de son PC, avec la B-O en fond sonore, qui s'écoule tranquillement...
View all posts by Karine Dessale →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.