Marie-Christine Ravier, ou l’incarnation du bonheur

Coach française en Suisse, rompue aux techniques innovantes d’accompagnement, Marie-Christine Ravier a exploré tant d’autres domaines dans une vie antérieure, s’est engagée au sein du CISV, une ONG partenaire officielle de l’UNESCO, a beaucoup voyagé, ce qui lui offre une richesse intérieure inouïe, et une sérénité contagieuse. 

LCV Magazine : Echanger avec vous redonne espoir en la nécessité de nos existences dans leur singularité, et nous replace sur nos propres trajectoires. Qu’est-ce qui sous-tend votre démarche, Marie Christine ?

Marie-Christine Ravier : Je suis heureuse de partager ici avec vous une passion, mon métier, j’accompagne au changement, je suis coach,  thérapeute et je dispense des formations.

LCV : Pourquoi avoir choisi de devenir coach en thérapie courte ? 

MCR : Ma vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, j’ai connu des moments particulièrement douloureux et je considère aujourd’hui que j’ai eu beaucoup de chance en fait, parce que c’est ce qui m’a conduit à m’orienter vers le développement personnel et la thérapie brève. Pour moi, d’abord, cela m’a permis de trouver des ressources en moi, qui étaient insoupçonnées et je transforme désormais ma vie au quotidien dans des proportions que je n’aurai jamais pu imaginer.

LCV : Dans le contexte anxiogène pandémique, on a parfois l’impression que l’engouement thérapeutique actuel, est une peine perdue. Qu’en pensez-vous ?

MCR : Je crois que quelle que soit notre destinée, l’environnement sera toujours là pour nous confronter à des situations difficiles et, si l’on ne peut changer les contraintes extérieures, on a toujours un choix possible de nous changer nous-mêmes pour un mieux-être, un mieux vivre.  Améliorer la relation à soi, aux autres, au monde, apprendre à observer, à se connecter à ses importants. J’observe que lorsque l’on apprend à mieux se connaître et à devenir son véritable allié, on peut sortir de sa zone de confort plus facilement et le dépassement de soi devient une réalité.  C’est alors que le monde change. Aussi, je me dis que si l’on opte pour être la meilleure version de soi, peu importent les circonstances, le chemin vaut vraiment le voyage. Ce contexte de pandémie nous oblige à développer notre résilience au changement. 

LCV: Que proposez-vous actuellement aux entreprises dont les salariés confinés chez eux rencontrent des difficultés?

MCR : Durant ce confinement, la traversée du spectre des plus grandes peurs est le chemin inattendu auquel chacun est contraint de faire face tant en télétravail qu’en entreprise. Plus que jamais, intégrer des outils pour être au meilleur de soi-même, connecté à ses ressources, en capacité de prendre du recul et de gérer son stress et son énergie sans se laisser piéger par la pression liée au contexte est un atout majeur.  Quelques techniques simples, adaptées personnalisables, pratiques et utilisables en toute circonstance, permettent de developper ces habiletés tout en privilégiant l’enthousiasme, l’engagement et la coopération performante. Aussi j’ai mis en place des ateliers de groupe en ligne dynamiques dispensés en deux fois deux heures sur une même journée suivie de deux séances individuelles en ligne pour permettre à chacun de s’approprier les outils de manière optimale.  

LCV : Dans quel état d’esprit vos clients enclenchent-ils une démarche thérapeutique auprès de vous ? Et qu’attendent-ils de vous plus précisément ?

MCR : Les personnes  qui me consultent viennent pour un sujet récurrent qu’elles désirent transformer, ou bien un projet avec des objectifs particuliers à atteindre. Elles sont spécialistes de leur questionnement  entre stress, peurs ou croyances limitantes. Elles sont un peu en panne, aussi mon rôle consiste à leur permettre d’activer leurs ressources, d’élargir l’éventail des solutions puis leur faire expérimenter et  vivre le changement qu’elles ont choisi. Il s’agit par exemple  de dépasser des blocages de type : anxiété, stress, burn out, ou transformer des comportements addictifs, mais encore tourner la page suite à un deuil, un divorce, une relation nocive avec un profil manipulateur, ou d’autres traumas ou bien …

LCV : Quelles sont vos techniques et références thérapeutiques ?

MCR : Je recours à de nombreux outils dans l’accompagnement et ma priorité c’est l’écoute, être avec l’autre, c’est la clef du changement. Je suis praticienne en Techniques d’Optimisation du Potentiel TOP dispensées en France aux militaires, et troupes d’élites depuis plus de 25 ans. Je suis praticienne en PNL et coach formée par l’institut Paul Pyronnet et Ecole de Coaching Francophone, praticienne recommandée et formée par l’Arche en hypnose Ericksonienne, hypnose conversationnelle, traitement des traumas par RITMO, psychopathologie, et je suis titulaire d’un 3ème cycle en management organisation des entreprises et consulting. 

LCV : Comment s’enclenche le travail avec vous et quels formats d’accompagnement proposez-vous ?

MCR :  Je reçois en cabinet à Verbier en Suisse et à Paris. Depuis longtemps, je propose des séances en ligne par skype, WhatsApp et Facetime, celles-ci apportent les mêmes bénéfices qu’une séance en cabinet et avec l’apparition du covid cet accompagnement à distance a pris beaucoup d’ampleur tant pour la formation en groupe qu’en séance individuelle de coaching ou de thérapie.  J’anime très régulièrement des formations à des cadres en recherche d’emploi pour leur permettre d’optimiser leurs performances en entretien.

Réservations en ligne pour consultation individuelle ou demande de devis de formation sur le site de Marie-Christine Ravier : https://mc-ravier.com

Propos recueillis par Karine Dessale
, , , , , , , , , , , , , , ,

About Karine Dessale

Fondatrice de LCV Magazine en 2009, la journaliste Karine Dessale a toujours souhaité qu'il soit un "média papier en ligne", et la nuance veut tout dire. A savoir, un concept revendiqué de pages à manipuler comme nous le ferions avec un journal traditionnel, puis que nous laisserions traîner sur la table du salon, avant de nous y replonger un peu plus tard... Le meilleur compliment s'agissant de LCV ? Le laisser ouvert sur le bureau de son Mac ou de son PC, avec la B-O en fond sonore, qui s'écoule tranquillement...
View all posts by Karine Dessale →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.