Home sweet home, le refuge de la comédienne Maria Blanco

1er prix du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Maria Blanco est une comédienne et metteuse en scène de théatre d’origine espagnole. Passionnée à ses heures perdues de décoration et de beaux objets, elle profite de ce confinement forcé pour apporter quelques améliorations à son Home Sweet Home…

Instagram : bembibre-1

LCV Magazine est sur INSTAGRAM


LCV Magazine :  Comment allez-vous Maria ? 

Maria Blanco : Je vais bien merci. Je suis confinée à Paris avec mon conjoint et notre fils de 10 ans.


LCV Magazine : Comment vivez-vous votre confinement ?

Maria Blanco : Je vis le confinement avec beaucoup d’inquiétude. J’ai des vague d’angoisse qui m’envahissent régulièrement, surtout lorsque je pense à mes parents qui sont seuls à Madrid alors que moi je suis à Paris et que si quoique ce soit arrivait, je ne pourrais rien faire. Mais grâce à Dieu, pour l’instant tout va bien. 


LCV Magazine : Comment occupez-vous vos journées ? 

Maria Blanco : Les devoirs de mon fils me prennent une grande partie de la journée… J’ai l’impression d’avoir à faire avec lui tout le programme scolaire et pas seulement un suivi scolaire. J’ai donc instauré une séance de travail d’une heure et demi le matin, puis nous déjeunons en prenant notre temps, et enfin nous nous y remettons pour deux heures dans l’après midi. Plus tard dans l’après midi, nous attaquons le piano car le conservatoire de Musique m’envoie lui aussi son programme de travail en confinement. Et lorsque tout cela est fait, j’essaie de trouver du temps pour lire, faire du Pilates et des exercices de respiration. J’ai également entrepris de faire le ménage de printemps dans mon appartement. Je poste aussi chaque jour sur Instagram un objet que j’aime. Bien sur il y a la cuisine également une tache que nous partageons avec mon conjoint… nous faisons de bons petits plats qui ne font pas grossir ! A 20h tout le monde au balcon pour applaudir et encourager tous les soignants bien sur, mais aussi les livreurs, les ambulanciers, les policiers et tous les employés de magasins d’alimentation. J’ai également créé 5 groupes WhatsApp pour échanger avec des amis en suisse, en Espagne, en Italie, nous prenons des nouvelles les un des autres, partageons des recettes, etc.


LCV Magazine : Est-il facile pour vous de travailler à distance ? 

Maria Blanco : En tant que comédienne tous mes projets sont en stand by. Mais je réfléchis à l’après. Je reste en contact avec les gens du métier 


LCV Magazine : Quels « petits bonheurs » vous aident à tenir ? 

Maria Blanco : Ce sont mes posts sur Instagram, m’occuper de mon fils, mes lectures. Je suis très contemplative aussi, alors m’assoir face à un bouquet, ou un bel objet, me ressource. La maison qui a toujours été un refuge pour moi, prends encore plus d’importance en cette période, je la bichonne davantage encore.

Un entretien concocté par Carole Schmitz que nous remercions... (coeur avec les doigts)
Retrouvez nos Stories et Posts quotidiens sur INSTAGRAM
, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.