Le confinement « à la fois inquiétant et poétique » d’Otman Salil…

Otman Salil a orchestré le spectacle “Gravitationelle” de Rachida Khalil. Il a également incarné Ramzy, dans la série “En immersion” de Phillipe Haïm. Cet apollon au regard doux et aux boucles brunes désormais cultes, est à la fois acteur, mannequin, scénariste et metteur en scène. Il nous raconte aujourd’hui son quotidien de confiné.

Journal d’un confiné, par Rym Bousmid

Instagram : @otmansalil @rymbsmd

LCV Magazine : Bonjour Otman. Alors que nous sommes tous actuellement dans une forme d’entre-deux flou, à la fois inquiétant et poétique : Comment te sens-tu ?

Otman Salil : Bonjour. Depuis ce début de confinement le premier mot qui m’a traversé l’esprit fut “résilience”. Très rapidement, il fut suivi par un sentiment d’angoisse. Je pense avoir réussi à combiner les deux de manière équilibrée. Et puis la mer me manque terriblement.

LCV Magazine : Je sais que tu es quelqu’un de naturellement serein et optimiste, dirais-tu l’être encore à l’heure actuelle ?

Otman Salil : Au moment où je t’écris, je le suis. Même si cette chère anxiété, déjà présente avant, vient de temps à autres, pointer le bout de son nez. Mais paradoxalement, cela me rassure. Mon esprit ne nie pas la réalité de l’actualité.

LCV Magazine : Quels sont tes “moyens d’évasion”, les petites choses qui te font du bien au quotidien ?

Otman Salil : « Jeffaf ou lkerrata » (rires)(traduction : serpillère et raclette) Blague à part, j’écris un nouveau projet que j’avais en tête depuis un long moment. Mais le fait d’être enfermé est un « process » différent. Donc je m’évade en vivant mes personnages. Mais depuis ma chambre. Alors que j’ai tendance à énormément bouger. Puis je m’occupe de mes cheveux, ça me fait beaucoup de bien. Je me sens enraciné, mais depuis la tête.

Otmane Salil, confiné chez lui, All rights reserved

LCV Magazine : Au-delà de l’écriture, comment occupes-tu tes journées en ce moment ? Tu arrives à être productif, faire du sport par exemple ?

Otman Salil : Je fais du sport tous les jours. Plutôt en milieu de journée, je romps ma journée avec une session de sport assez intense. Ainsi je peux profiter de la fin d’après-midi pour écrire. Je fabrique des huiles de soins avec des produits artisanaux. Et j’appelle ma grand-mère au Maroc tous les jours pour qu’elle me file des recettes. Je pense que c’est un très bon moment pour s’occuper de soi. Tu es face à toi même tous les jours. Tu vois trop souvent ta tête dans le miroir. Alors sans être, narcisse autant rendre la chose agréable.

Otman Salil, confiné chez lui, All rights reserved

LCV Magazine : Si le confinement était levé là, tout de suite, qu’elle serait la première chose que tu ferais ?

Otman Salil : Je me fais une journée cinoche puis une soirée sushis !

LCV Magazine : Merci Otman pour le temps que tu m’as accordé. Je te souhaite une bonne fin de confinement !

Otman Salil : Merci à toi.

, , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.