Jean-Michel Basquiat, le virtuose torturé

Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019, la Fondation Louis Vuitton met en lumière les oeuvres les plus emblématiques de Jean-Michel Basquiat, célèbre peintre du 20ème siècle issu de la culture underground. Décédé à New York en 1988, à l’âge de 27 ans, l’exposition retrace la vie de l’artiste américain d’origine Haïtienne à travers ses ouvrages les plus marquants.

Basquiat était-il un virtuose torturé ou une victime de ses innombrables excès ? Ami d’Andy Warhol, le maître absolu de la Pop culture, Jean-Michel Basquiat a en tout cas marqué son temps dans le domaine du street art. Il est devenu célèbre pour ses graffiti et ses peintures. Basquiat a grandi à Brooklyn dans les années 60 et a vite quitté les bancs de l’école. Artiste autodidacte, il était brillant, culotté, désinvolte mais surtout engagé. Il s’interroge dès le plus jeune âge, sur la place de l’artiste noir dans l‘art et souligne le manque de diversité dans ce milieu pourtant prolifique.

"Untitled", Jean-Michel Basquiat, vendue le 18/05/2017 chez Sotheby's à 110,5 millions de dollars

Ses peintures expriment souvent le racisme aux USA, qu’il dénonce systématiquement avec vigueur. Grâce à ses créations, il s’impose comme l’un des leaders du mouvement néo-expressionniste qui trouve son apogée dans les années 1980. Ses peintures poignantes issues de différentes techniques comme les collages, le langage, l’écriture, l’huile, l’acrylique, les pastels témoignent de l’urgence de sa créativité débordante et irrépressible.

Concomitamment à son succès notoire, Basquiat était toxicomane et consommait énormément de drogue. Il est d’ailleurs décédé à 27 ans d’une overdose et rejoint ainsi ce que les médias ont souvent désigné comme étant le « club des 27 », tristement célèbre pour relier des artistes légendaires disparus au même âge, et qui ont marqué des générations entières tels que Jimi Hendrix, Kurt Cobain ou Jim Morrison.

Surnommé le « petit prince new-yorkais », Jean-Michel Basquiat laisse derrière lui son héritage qui inspire les générations actuelles. Il a rejoint le Panthéon des artistes mondialement connus. 30 ans après sa mort, ses toiles se vendent à des millions de dollars. Sa peinture «Untitled» (photo ci-dessus) est vendue pour 110,5 millions de dollars chez Sotheby’s. C’est le deuxième tableau le plus cher de l’histoire jamais acheté lors d’une enchère.

Site de la Fondation Louis Vuitton, réservation des places possible en ligne.

https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr.html

Jenna Barabinot

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.