Luxe en famille

La marque de niche Just Campagne, incarnée par son fondateur Azzedine Berkouk, défend des valeurs intemporelles qui séduisent la rédaction de LCV Magazine au delà les diktats de la mode, parce que la créativité de ses lignes vont à l’essentiel, avec des sacs notamment, qui peuvent se transmettre de mère en fille. L’objet en ce sens, s’ancre dans l’histoire, malgré le tourbillon de la modernité, résistant à tous les assauts. Et nous nous souvenons soudain, au fil de l’entretien, pourquoi la notion de Luxe a toujours attiré notre attention… Monsieur Berkouk répond aujourd’hui à nos questions

Une définition des valeurs de votre marque, et ce qui la distingue de certaines autres, comparables sur le marché ?

Nous aimons plutôt la définition de « maison » que la notion de « marque » qui est surtout utilisée dans le prêt-à-porter ou dans l’industrie du luxe. Et en ce qui concerne les valeurs de notre maison, je mettrais en exergue un rapport éthique avec notre clientèle, la conception de nos produits est appréciée par leur critère d’esthétisme, de qualité, de durabilité et d’intemporalité, ce qu’on appelle communément « le bon goût français ». En outre, nous sommes très près de nos utilisatrices et leurs commentaires sont toujours annotés afin d’apporter le plus grand soin à toutes nouvelles réalisations. enfin, notre intégration “verticale” nous permet de pouvoir rénover des sacs. Nous aimons l’idée que nos clientes puissent transmettre leur sac à leur fille.

Dans quelle mesure la dimension du « Fait main » (sérigraphie) est indissociable de votre ADN et qu’est-ce que cette contrainte implique dans la fabrication ?

Il y a deux types de consommation soit le fast-food, soit le restaurant de haute cuisine faite maison . Il est bien évident que les deux offres sont très opposées dans leur approche cependant en fonction de votre besoin, le désir, et la liberté de votre choix peut aller dans l’un ou dans l’autre sans aucun dénigrement. Nous considérons que notre option est plutôt cuisine maison qui nécessite une grande relation avec les matières premières et tous les ingrédients de haute qualité nécessaire à l’élaboration du produit fini avec des artisans amoureux de leur travail. Notre approche est qualitative et non quantitative, depuis quelques années nous avons fait le choix d’offrir à nos clientes un service de personnalisation. Notre atelier de fabrication, au pied de la montagne noire, nous permet de proposer à nos clientes de créer leur propre icône en choisissant le cuir extérieur, intérieur, le fil de couture, les finitions et le marquage des initiales.

Quels messages spécifiques sont insufflés au processus créatif ? Comment travaillez vous les nouvelles collections et à l’inverse, comment maintenez vous l’identité des pièces maîtresses, qui concourent à l’identité forte de la marque ?

Le processus créatif est insufflé par le suivi de l’évolution du comportement de la femme dans son environnement social, technologique et aujourd’hui digital. Nous avons toujours fait le choix d’offrir des produits contemporains de belle facture. Capter une clientèle plutôt prescriptrice que suiveuse des diktats de la mode. Nos meilleurs ventes reçoivent toujours un accueil plébiscité pour les modèles « Confort » ,  » Cabas » , “Panier Vallon » qui ont été créés depuis plus de 25 ans.

Vous lancez le e-commerce : n’y a-t-il pas une contradiction avec l’extrême proximité quasi « sur-mesure » de la démarche Just Campagne ?

Nous n’associons pas la digitalisation de notre maison Just Campagne avec une éventuelle démocratisation – au contraire. Les consommatrices dans un marché globalisé sont plus enclin à rechercher des produits nichent à forte identité avec des possibilités de personnalisation.

Quelle cible souhaitez vous toucher ? Et ne craignez vous pas attirer les foudres de certaines marques sur le segment du luxe, réfractaires à la vente en ligne ?

Notre cible est une femme indépendante, dynamique et prescriptrice. Notre volonté est d’offrir à une clientèle exigeante — saturée par l’offre pléthorique des multinationales d’un luxe démocratisé — un produit confidentiel avec un service sur mesure. Aujourd’hui nous ne croyons plus à une stratégie de distribution traditionnelle par l’intermédiaire de chaînes de boutiques développées à outrance et standardisées depuis les années 80. L’offre digitale nous permet de toucher et de tisser des liens forts avec cette clientèle internationale à la recherche d’expériences inédites .

, , , , , , , , , , ,

About Karine Dessale

Fondatrice de LCV Magazine en 2009, la journaliste Karine Dessale a toujours souhaité qu'il soit un "média papier en ligne", et la nuance veut tout dire. A savoir, un concept revendiqué de pages à manipuler comme nous le ferions avec un journal traditionnel, puis que nous laisserions traîner sur la table du salon, avant de nous y replonger un peu plus tard... Le meilleur compliment s'agissant de LCV ? Le laisser ouvert sur le bureau de son Mac ou de son PC, avec la B-O en fond sonore, qui s'écoule tranquillement...
View all posts by Karine Dessale →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.